le Touch L'arbitrage

Comme dans tous les sports, l´arbitre tient un rôle important dans le touch. Il est évident qu´un match de compétition ne peut avoir lieu sans arbitres. Mais la particularité du touch est que même un petit match amical lors d´un entraînement nécessite la présence d´un arbitre. En effet, le touch connaît une grande quantité de phases de jeu litigieuses (hors-jeu, "late pass",...) pour lesquels une décision rapide et neutre est indispensable pour garantir la fluidité du jeu. En plus, comme un arbitre de touch communique énormément avec les joueurs et est plus souvent préventif que répressif, son absence rend le jeu presque impossible.

A cause de la grande vitesse du jeu, être arbitre de touch demande une excellente condition physique. L´arbitre doit toujours rester proche du ballon et indique constamment par son positionnement la ligne de hors-jeu. Donc si l´arbitre fatigue et n´arrive plus à suivre le jeu, la ligne de hors-jeu ne sera plus correctement matérialisée ce qui rendra le jeu beaucoup moins agréable. Et contrairement aux joueurs qui changent régulièrement, l´arbitre ne peut jamais se reposer. Néanmoins, l´arbitrage ce fait normalement à 3 (un arbitre sur le terrain et 2 sur les lignes de touche), et les arbitres changent de rôle le plus souvent possible.

En Europe, l´arbitrage connaît 5 niveaux. Le niveau 1 (badge bleu) permet d´arbitrer des matchs pendants des tournois régionaux. Le niveau 5 (badge noir) - il n´y en a qu´une poignée en Europe - correspond à l´élite. En France, il y a actuellement une bonne cinquantaines de N1, 10 N2, 3 N3 et 3 N4. La France n´a pas encore de niveau 5. L´obtention d´un niveau passe d´abord par une formation théorique et ensuite par une validation pendant un (ou plusieurs) tournoi(s).

Avec son N3, ses 3 N2 et ses 6 N1 actifs, TR91 est un des leaders en France au niveau de l´arbitrage. Et le nombre d´arbitres ne fera qu´augmenter car TR91 organise régulièrement des formations, et certains arbitres sont prêts à être validés. Le club participe aussi activement à la popularisation des règles à travers la rubrique hebdomadaire "La petite règle du mercredi" sur son blog.